Menu Home

Actualités

Notre signature

Notre politique est empreinte de nos valeurs chrétiennes de responsabilité, justice et durabilité. Nos propositions sont réalistes et bénéficient à toute la population, en insistant sur la dignité de tout être humain.

Aktuell

Le Secrétaire général du PEV, Roman Rutz, se retire

Roman Rutz, 38 ans, quittera son poste de Secrétaire général du PEV Suisse à la fin juillet 2024 après six ans d'activités, pour des raisons...

Le PEV demande une adaptation plus juste des montants des allocations familiales.

En Suisse, les familles sont exposées à un risque de pauvreté supérieur à la moyenne. L'augmentation constante des coûts du logement, de la...

Antidémocratique et inutile : le PEV se positionne contre l'assouplissement de la loi sur le matériel de guerre

Deux ans et demi seulement après le retrait de l'´initiative corrective´ qui avait abouti en un temps record, le Conseil national et le Conseil des...

Pour le PEV, pas de changement de sexe pour les mineurs sans étude scientifique ni éthique

De plus en plus de jeunes filles et de jeunes femmes subissent une opération de changement de sexe en Suisse. Leur nombre a triplé au cours des cinq...

Prochaines votations

Nous nous engageons pour :


Abonnez-vous à notre lettre de nouvelles

Soutien
Soutenez-nous financièrement

Adhésion
Devenez membre du PEV

Mots d'ordre

OUI à la loi sur la protection du climat (contre-projet à l'initiative sur les glaciers)

La loi sur la protection du climat, contre-projet à l'initiative sur les glaciers, permet d'ancrer plus rapidement dans une loi des objectifs climatiques efficaces et des étapes concrètes pour la protection du climat, et de les mettre en œuvre.

OUI à l'impôt minimum proposé par l'OCDE

Les grandes entreprises actives au niveau international devraient à l'avenir payer au moins 15% d'impôt sur leurs bénéfices dans chaque pays du monde. Avec l'impôt minimum de l'OCDE, nous garantissons que l'argent du contribuable reste en Suisse.

OUI à la modification de la loi sur le Covid-19

Afin de faire face à d'éventuelles vagues de maladies saisonnières, surtout pendant les mois d'hiver 2023/2024, certains articles de la loi sur le Covid-19 doivent été prolongés jusqu'à l'été 2024.