Nouvelles

Le PEV en faveur d’une vraie protection de la jeunesse et de la justice fiscale

Lors de son assem­blée des délé­gués à Wet­tin­gen (AG), le PEV Suisse a décidé à l'unanimité de dire OUI à l'initiative popu­laire pour la pro­tec­tion des enfants et des jeunes contre la publi­cité pour le tabac. Les délé­gués ont éga­le­ment dit OUI à la pro­mo­tion des médias, mais se sont pro­non­cés contre la sup­pres­sion du droit de timbre. Le Comité du parti avait déjà décidé de dire NON à l'initiative popu­laire pour l'interdiction de l'expérimentation ani­male et humaine.

Dans son allo­cu­tion, la Pré­si­dente du parti, Lilian Stu­der, a fait appel au fon­de­ment du parti, à savoir l’action en tant que bâtis­seur de ponts, paci­fi­ca­teur et dif­fu­seur d'espoir à tous les niveaux poli­tiques en période de ten­sions sociales. Elle a en outre appelé à sou­te­nir le réfé­ren­dum « NON au don d‘organes sans consen­te­ment expli­cite ! ». En effet, la solu­tion du refus éten­due est une atteinte à la dignité humaine et implique une lourde charge émo­tion­nelle pour les proches.

La pro­tec­tion de la jeu­nesse néces­site une inter­dic­tion effi­cace de la publi­cité pour le tabac

Les délé­gués ont décidé à l'unanimité de dire OUI à l'initiative popu­laire pour la pro­tec­tion des enfants et des jeunes contre la publi­cité pour le tabac. La nou­velle loi sur les pro­duits du tabac du Par­le­ment ne va pas assez loin. Les pro­duc­teurs de tabac peuvent en effet conti­nuer à mener leur stra­té­gie publi­ci­taire sur Inter­net, dans les jour­naux gra­tuits et lors des fes­ti­vals, afin de rendre les jeunes dépen­dants de la nico­tine dès leur plus jeune âge. Cela doit être inter­dit.

Contre une pro­lon­ga­tion de l’injustice fis­cale

En revanche, les délé­gués ont clai­re­ment dit NON à la sup­pres­sion par­tielle du droit de timbre. Le sec­teur finan­cier est déjà exo­néré de la TVA. De plus, les grandes entre­prises et les grands groupes ont toujours béné­fi­cié d'allègements fis­caux dans le passé, notam­ment avec les réformes de l'imposition des entre­prises 1 et 2 ainsi qu’avec la RFFA (réforme fis­cale 2019). Du point de vue du PEV, le Conseil fédé­ral doit d'abord sup­pri­mer l’injustice fis­cale anti­cons­ti­tu­tion­nelle frap­pant les couples mariés.

Pour le main­tien de la diver­sité des médias

L'assemblée des délé­gués a décidé de dire OUI au paquet de mesures en faveur des médias. En ces temps de « fake news », de dés­in­for­ma­tion et de baisse des recettes, il est juste de déve­lop­per le sou­tien aux médias. Cela contri­bue au main­tien de la diver­sité des médias et d'un jour­na­lisme de qua­lité et cela favo­rise aussi la trans­for­ma­tion numé­rique des médias.  

De manière anti­ci­pée, le Comité du parti avait déjà adopté le mot d'ordre « NON » à l'initiative pour l'interdiction de l'expérimentation ani­male et humaine. L'initiative ne per­met plus aucune pesée des inté­rêts. En rai­son de l'interdiction radi­cale de l'importation de pro­duits fai­sant appel à l’expérimentation ani­male, un OUI entraî­ne­rait de dan­ge­reux pro­blèmes d'approvisionnement en biens médi­caux. Il s'agit en outre de ren­for­cer en per­ma­nence le prin­cipe des 3R (Rem­pla­cer, Réduire, Rajus­ter) afin de mini­mi­ser les expé­riences sur les ani­maux et de les sou­mettre à moins de contraintes. 

Pho­tos :

Photo 1: Pré­si­dente de parti et conseillère natio­nale Lilian Stu­der

Photo 2: Vote 1

Photo 3: Vote 2

Contacts :
Lilian Stu­der, Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale : 076 575 24 77
Nik Gug­ger, Vice-président et Conseiller natio­nal : 079 385 35 35
François Bach­mann, Vice-président (Roman­die) : 079 668 69 46
Marianne Streiff, Conseillère natio­nale : 079 664 74 57
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70